Des geekeries, de la MAO, de tout et de rien…
Je suis
Charlie

Arpégiateur sur le Roland GAIA SH-01.

Icône auteur nah, Icône canondrier 19 octobre 2014, Icône commentaire
Mots clés Icône catégorie MAO, classé dans Icône catégorie Musique/MAO

En m'amusant avec ce synthé, je n'ai pas pu m'empêcher de jouer avec l'arpégiateur. Et là, je me suis demandé : est-il possible de créer ses propres séquences et de les stocker avec le patch ?

En un mot : oui.

MAIS, pas directement sur le synthétiseur.

Il y a bien une fonction d'enregistrement de phrase, qui permet d'enregistrer les notes jouées et les paramètres modifiés (filtres), mais c'est plutôt limité, au niveau édition. Rappel : Sur le Gaia, il n'y a pas d'écran.

Donc, réinitialisons les paramètres sur le synthé (via shift + write), puis, utilisons cet excellent outil qu'est Gaia Tool [1].

Le paramétrer pour la communication (via USB) avec le synthé, puis allons sur "Temporary Patch", puis onglet "Arpeggio".

On a accès aux arpèges de base, comme note montante, descendante… et surtout, on a accès à l'éditeur d'arpèges (qui tient plus du séquenceur [2] que de l'arpège, de mon point de vue).

Capture d'écran de Gaia Tool, montrant l'éditeur d'arpèges.

Pour éviter d'entrer dans pleins d'explications, le plus simple, c'est de faire une démonstration, en vidéo. Les sons proviennent du synthé.

Changeons un peu de "Popcorn" pour le "Hello World" (c'est pas que j'en ai marre, mais presque). Utilisons plutôt Funkytown (ou une mélodie s'en approchant :D).

D'abord, définir les notes qui seront jouées, tout en sachant qu'on peut les ajouter au fur et à mesure, l'ordre n'ayant pas de sens.

Puis ajoutons les "notes". Ici, les valeurs indiquent la vélocité (0 = silence, 127 = maximum).

Activer l'arpégiateur sur le synthé (si ce n'est déjà fait), puis appuyer sur une note (dans mon cas : C5, ou Do 5). Ne pas oublier de sélectionner le mode "Phrase", comme motif.

Ajouter/corriger les notes, pour la mélodie.

La séquence s'enregistre au fur et à mesure dans la mémoire temporaire du synthé. Pour la sauvegarder, soit l'enregistrer sur l'ordinateur via Gaia tool, soit sauvegarder sur le synthé en même temps que le patch. Dans ce dernier cas, on peut utiliser la séquence sans ordinateur (pratique, pour le live par exemple).




1 : logiciel libre, multi-plateforme (java), comprenant le chargement et l'enregistrement de patches (ensemble des paramètres pour produire un son) sur son ordinateur, la lecture et le chargement des patches disponibles sur Axial, et un éditeur d'arpèges.
2 : séquenceur, ou Step Sequencer.

Commentaires

#1 Le 17 juin 2015 à 01:08, Le Roi a dit :

Hello,

Je voulais vous informer que vous avez une erreur 404 votre image http://blog.chibi-nah.fr/themes/theme-nah-ban2/favicon. Sinon j'aime bien votre site ;)