Des geekeries, de la MAO, de tout et de rien…
Je suis
Charlie

D Beam

Icône auteur nah, Icône canondrier 29 juin 2015, Icône commentaire Aucun commentaire
Mots clés Icône catégorie MAO, classé dans Icône catégorie MIDI, Musique/MAO, Synthétiseurs

Non, cet article ne parlera pas de haricots, mais d'un contrôleur que l'on peut trouver sur certains synthétiseurs/claviers maîtres [1].

Ce contrôleur est constitué de deux LED infrarouge placées côte à côte, une en émission, l'autre en réception. Ce contrôleur mesure la distance de tout objet placé au dessus de ces deux LED et convertit cette information en signal MIDI.

Photo d'un contrôleur D Beam. On voit les deux LED infrarouge.
Photo d'un contrôleur D Beam. On voit les deux LED infrarouge.

Ce contrôleur a été mis au point par la société Interactive Light pour leur propres interfaces, et cette société a été rachetée par Roland, au milieu des années 90. Ce contrôleur fut alors utilisé sur la GrooveBox MC-505, et par la suite, sur d'autres matériels conçus par le fabricant japonais, tels que synthés, claviers maîtres, keytars…


Au niveau de l'utilisation, ça se rapproche un peu du thérémine [2] (pour ceux qui connaissent), avec comme principale différence, c'est que le thérémine utilise des ondes radio et le d-beam, un rayon infrarouge.


Le principal inconvénient de cette technologie, c'est qu'elle n'est disponible que chez un seul fabricant.

Le principal avantage, c'est que l'on peut paramétrer ce contrôleur pour pouvoir piloter n'importe quel type d'effet, que ça soit une vitesse de LFO (parfait pour faire de la dub-step), l'ouverture d'un filtre, la hauteur de note (pitch), le volume… Cela apporte une autre manière de jouer avec son instrument [3].


Comme je ne sais pas ce que je pourrais dire de plus, je pense que le plus simple, c'est de faire une démo en vidéo.


La sortie audio du synthé est reliée sur l'entrée ligne du Zoom H2n, et la sortie audio du h2n sur les enceintes amplifiées. Mis à part l'alimentation, je n'ai rien branché sur le synthé. Pas de pédale d'effets ou de commande, pas de câble USB, comme on peut le voir à la fin de la vidéo. Les trois notes jouées au tout début servent juste pour la synchro audio/vidéo au montage.


Dans la vidéo, le D Beam est assigné au cut-off des trois "couches" (ici appelés tones). Le but est de jouer sur la fréquence de coupure du filtre, et de jouer sur la résonance. À noter, on peut utiliser ses mains, ou n'importe quel objet (j'ai pris mon carnet de prise de notes) pour contrôler le synthé.


Le patch est un truc personnalisé ; pensez à un vaisseau extra-terrestre :p ; à base de 3 ondes carrées dont deux utilisées en modulation en anneau (ring modulator), 3 LFO, 2 filtres LPF, 1 filtre PKG, de la reverb, du panning delay, du pitch shifter (tout ça sur le synthé, je n'ai pas traité le son de manière logicielle ou matérielle. Le son obtenu sort comme ça du synthé).




1 : Non, je ne ferai pas de jeu de mots pourri avec "goshujin sama".
2 : L'un des plus anciens instruments électronique, toujours fabriqué et utilisé en 2015. Cet instrument, difficile à jouer, est constitué de deux antennes, une pour le volume et l'autre pour la hauteur de note. On utilise donc les deux mains pour jouer de cet instrument.
3 : de musique.

Écrire un commentaire



Quelle est la quatrième lettre du mot ccldti ?