Des geekeries, de la MAO, de tout et de rien…
Je suis
Charlie

Astuces en vrac

Icône auteur nah, Icône canondrier 22 juillet 2011, Icône commentaire
Mots clés Icône catégorie geekeries, linux, Tablet PC, vrac, classé dans Icône catégorie Asrall, Geekeries, Linux

Quelques astuces en vrac. (J'avais la flemme d'écrire un article complet pour chacune de ces astuces, alors je les colle ici).

  • Utilisation de touches quasiment inutilisées (ou rappel de leur existence).
  • Colorier les logs avec ccze
  • Partager une connexion internet depuis un modem usb
  • Verrouiller le clickpad du TM2 sous ArchLinux.
  • Updated: Astuce pour le stylet du TM2 lors de l'utilisation avec un écran externe.


Quelques petites astuces livrées en vrac, sans aucun ordre, et pour lesquelles, je trouvais qu'il était inutile d'écrire un article pour chacune de ces astuces.


Sur un PC (pas sur un Mac), on retrouve souvent des touches inutilisées, avec des noms d'origine barbare (Scroll Lock, System Request, Pause par exemple).


Astuce 1 :

La touche SysRq peut être utilisée en cas de kernel panic (pratique quand on a bidouillé son noyau ou xorg et que tout est planté, le clavier ne répond plus et on a pas d'autre machine avec ssh sous la main). L'astuce pour tenter de redémarrer proprement : Alt + SysRq + R, E, I, S, U, B.

Il faut garder appuyer les touches Alt + SysRq, puis appuyer sur R, puis E, puis I, puis S, puis U, puis B. Penser à laisser quelques secondes entre chaque touches, notamment entre S (Sync), U (Umount) et B (reBoot).

Petite détail concernant ArchLinux : le raccourci clavier est désactivé par défaut (pour des raisons de sécurité ?). Pour le réactiver, changer dans le fichier /etc/sysctl.conf, la ligne

kernel.sysrq = 0 

en

kernel.sysrq = 1


Astuce 2 :

Définir un raccourci clavier sur la touche "Pause" pour verrouiller sa session (par exemple, via la commande xlock, ou xscreensaver-command -lock)


Astuce 3 :

Avec synergy, la touche "Scroll Lock" est utilisée (par défaut) pour "verrouiller" la souris sur l'écran en cours d'utilisation. Elle ne changera plus d'écran. Un nouvel appui sur "Scroll Lock" la déverouillera. Si vous ne savez pas ce qu'est synergy, jetez un œil sur http://synergy-foss.org


Astuce 4 :

Utiliser ccze pour colorier les logs de syslog-ng dans la console tty12.

installer ccze, décommenter les lignes concernant tty12 dans syslog-ng.conf.

Remplacer ensuite la ligne

destination console_all { file("/dev/tty12"); };

par :

destination console_all { program("ccze -r >> /dev/tty12"); };

Origine de l'astuce : http://blog.bacardi55.org/2012/08/hello-world/


Astuce 5 :

Partager la connexion internet vers un second pc quand on a un pc sous GNU/Linux et un modem USB. Autrement dit : comment accéder à Internet quand un certain OS propriétaire est incapable d'utiliser un modem USB (non, ça ne commence pas forcément par un 'W').

Nécessite : un modem usb (ou assimilé, compatible CDC ECM ou CDC EEM), un pc sous GNU/Linux, un autre pc (ou mac), un câble ethernet, un accès root, iptables et dnsmasq installés sur le pc sous GNU/Linux. Le pc client doit juste avoir une carte ethernet et doit être configuré en dhcp. La config de dnsmasq sera donnée plus bas.

La méthode que j'utilise (entièrement à la main, pas du tout automatisé ni optimisé) :

  • Configurer la connexion du modem. Dans mon cas, le modem apparaît sur usb0, la carte ethernet sur eth0.
  • en root, taper :
ifconfig eth0 up
ifconfig eth0 192.168.1.1
iptables -t nat -A POSTROUTING -s 192.168.1.0/24 -j MASQUERADE iptables -A FORWARD -i usb0 -o eth0 -j ACCEPT iptables -A FORWARD -o usb0 -i eth0 -j ACCEPT
  • Démarrer dnsmasq.

Si le dns passe mais pas la connexion sur le réseau, vérifiez que
/proc/sys/net/ipv4/ip_forward 

contient '1' et non '0' (cela vous évitera de perdre une heure à essayer de comprendre pourquoi ssh, ping, nslookup passe, mais pas le reste (http, ftp, ssh…).

EDIT pour ArchLinux : on peut aussi vérifier dans /etc/sysctl.conf que la ligne suivante est présente, ou ne contient pas la valeur '0':

net.ipv4.ip_forward=1

Configuration de dnsmasq.

alex@yue ~> cat /etc/dnsmasq.conf
domain-needed
interface=eth0
listen-address=192.168.1.1
expand-hosts
domain=yue.local
dhcp-range=192.168.1.10,192.168.1.30,255.255.255.0,12h
dhcp-option=3, 192.168.1.1
cache-size=150
log-queries

RTFM pour les détails de la config de dnsmasq.


Astuce 6 :

Désactiver le clickpad du TM2 en tapotant deux fois sur la led en haut à gauche (Pour Archlinux)

Soit : installer le paquet synaptics led (dispo sur aur), soit : récupérer le patch (depuis aur, pastebin, lkml, …), patcher soi-même le noyau (2.6.39 ou 3.0) et activer l'option dans la config

'Device Drivers -> Input device support -> Mice'
-*- Synaptics PS/2 mouse protocol extension
[*] Support embedded LED on Synaptics devices


Puis installer le driver synaptics-clickpad (toujours sur aur)

Liens sur aur:

https://aur.archlinux.org/packages.php?ID=49284

https://aur.archlinux.org/packages.php?ID=38120


Astuce 7 :

Utilisation du stylet avec un écran externe branché.

UPDATE : attention : cette astuce ne semble pas fonctionner correctement. Mon curseur de souris se dédouble ou saute régulièrement (plusieurs fois par secondes). Au final, le stylet est inutilisable. Il faudra que je regarde plus en détails pourquoi. Il faut probablement redéfinir la surface de l'écran, Cf. http://sourceforge.net/apps/mediawiki/linuxwacom/index.php?title=Dual_and_Multi-Monitor_Set_Up

UPDATE : Bonne nouvelle. J'ai refait des tests le 5 janvier 2012, et cela fonctionne.
Version des paquets (pour référence) : xf86-input-wacom 0.12.0-1, Xorg-Xserver 1.11.3, noyau linux 3.2.0


(Note pour moi-même : s'il faut s'amuser à énumérer tous les cas de figure que je rencontre (un écran externe, deux écrans externe, de résolution identique ou différentes, l'écran du TM2 souvent retourné par rapport aux autres), bon courage avec les calculs matriciels.) Inutile, il suffit de spécifier sur quel écran le stylet devra être utilisé.

Quand on utilise un écran externe, le truc pénible est que la saisie avec le stylet utilise les deux écrans. Concrètement, la moitié de la surface de l'écran du TM2 est utilisée pour l'écran externe, et l'autre moitié pour l'écran "interne". Il y a une astuce que je détaillerai dans un prochain article (quand il n'y aura plus de problèmes de curseur), mais je colle ici la solution "en vrac" (ne fonctionne pas du tout chez moi) fonctionne très bien :

xsetwacom set "Wacom ISDv4 E3 Pen stylus" MapToOutput LVDS-0
xsetwacom set "Wacom ISDv4 E3 Pen eraser" MapToOutput LVDS-0
xsetwacom set "Wacom ISDv4 E3 Finger touch" MapToOutput LVDS-0

J'ai modifié mon script "redefResolution", je le mettrai en ligne d'ici peu.


Commentaires

#1 Le 25 juillet 2011 à 11:30, nah a dit :

Pour l'astuce 6, je me demandais pourquoi cela ne marchait pas avec le noyau GNU/Linux 3.0 stable… je me suis rendu compte au bout du 3e nettoyage des sources que je n'appliquais pas le bon patch >.< (clickpad.patch est déjà mergé, alors que le patch à appliquer s'appelait syn-led.patch).

Du coup, je confirme le fonctionnement de l'astuce 6, la led s'allume bien quand le clickpad est désactivé.